The naughty bear facts

07 janvier 2021

Décembre est passé avec sa froideur, son humidité incroyable, sa grisaille.  Bien que ce soit normalement un mois de fête et de réjouissances, il nous a laissé un petit goût de pas assez, de bizarrerie et a déposé à nos pieds un sac d'interrogations. On se doutait tous que cette année, il faudrait vraiment y mettre du sien pour être dans l'ambiance. Et cette année bien plus que d'habitude, j'ai apprécié ces maisons lumineuses qui jalonnent parfois la campagne. Un condensé de kitsch qui, en ces temps un peu moroses,  agissent comme des chocolats chauds et crémeux. La petite maison s'est trouvée remplie. Le temps ne nous a pas laissé de créneaux de sortie. Les ruisseaux débordent, les champs ruissellent de partout, une averse fait suite à une averse et la tempête Bella  a laissé sa marque. Pourtant il y a eu des moments de grâce, comme l'observation des Geminides  aux alentours de 8 décembre, ces étoiles filantes d'hiver qui vous offrent un vrai spectacle quand vous vous y attendez le moins et vous redonnent de l'espoir, cette promenade en forêt balayée par un vent froid mais qui vous apporte tant de sérénité, cette marche à travers champs à 2 heures du réveillon qui vous reconnecte avec l'essentiel, ce 31 décembre les mains rougies à gratter la grève en quête de coques. Il y a eu ces séries visionnées à 4, ces 3 jours à fondre la cire en pleine tempête. Mais il y a eu aussi ceux que l'on n'a pas pu voir, cette sociabilité réduite à son minimum, ces manques que l'on espère ne pas voir durer. Décembre  fut aussi la fin d'un lien avec nos proches voisins, comme si la coupe n'était pas déjà assez pleine. L'Angleterre est toujours là et c'est en même temps différent,  je continue à penser qu' à plusieurs on est plus forts que tout seul et que les liens particuliers très proches tissés au fil des siècles perduront mais avec beaucoup de retenue et de contraintes. Dommage !

 

P1060763

P1060769

 

Posté par ours_raleur à 11:45 - Commentaires [8] - Permalien [#]


30 novembre 2020

Prendre l'air

 

J'utilise la même méthode depuis toujours, en cas de baisse de forme : marcher.  Pas toujours simple de remplir ses poumons d'air frais mais les nouvelles mesures vont nous aider. Et quand on  habite en campagne c'est bien plus simple. Alors cap sur les chemins forestiers et sur le bord de mer.

L'air est boisé  et l'eau,  partout. Etre  au milieu des arbres  apaise. J'ai toujours du mal à couper le végétal, en particulier les arbres et graver un tronc d'arbre n'est pas quelque chose que je cautionne mais alors que nous sommes tous éloignés les uns des autres, alors que le lien social est presque inexistant, ce coeur  gravé  fait du bien.  Un signe d'affection et de considération adressé à un autre. Nous rentrons sous un ciel gris  avec un chien aux anges,  noir de boue et trempé.

Deuxième marche en bord de mer, l'air est vivifiant, l'estran laisse voir les parcs à huîtres, les bernaches cravant nous appellent de leur cri. Nous sommes quasi seuls. Remplir ses poumons d'ions négatifs est une nécessité. La mer est là et rassure.

Les magasins ont réouvert et notre carcan se désserre un peu, car même si je suis loin d'avoir la fièvre acheteuse, cela fait partie des petites joies et des libertés. Je ne sais pas comment les fêtes de fin d'année se passeront mais c'est sûr, elles seront différentes, plus empreintes de solennité, plus réfléchies..Plus Nature et je l'espère pour tous.. en famille.

Portez vous bien.

 

P1060743

P1060733

P1060736

P1060737

 

P1060759

P1060753

P1060757

P1060758

Posté par ours_raleur à 18:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 novembre 2020

novembre

 

Si longue à revenir ici après un été bizarre et masqué, une entrée dans l'automne sur les chapeaux de roues avec ses devoirs, ses obligations, ses emplois du temps, ses chiffres, ses zones , il y a de quoi être déboussolé.. Si on rajoute à cela une transhumance familiale si attendue et pourtant aujourd'hui bien mal vécue pour ma part et bien vous avez un cocktail qu'on a pas envie de boire. Il est pourtant bien nécessaire d'aller puiser dans les ors et les rouges que la nature nous offre. La dernière balade en forêt à deux pas de la maison, le bruissement des feuilles et le grincement des troncs  et l'air qui vous remplit les poumons nous pulvérisent de bonnes ondes. On s'attend toujours à croiser un animal  qui gîte  et que notre chien aurait débusqué (bon il ne débusque que les taupes).

L'automne s'est bien installé et la ronde des courges fait partie de notre quotidien. Les noix  du voisin  (il nous a invité à les ramasser) ont aujourd'hui séché et  sont  délicieuses.

Les pommiers, désormais nus, ont donné leurs premières pommes. Les abeilles  continuent à subir les frelons, je passe (tel un gardien) avec mon épuisette à crevettes pour  les défendre. J'espère que cela ne vas pas continuer longtemps parce que Jeanne d'Arc s'épuise.

C'est vraiment un drôle de moment  que l'on vit, je ne me fais pas aux restrictions car elles ont des répercussions sur le moral et l'équilibre. Elles éloignent , contraignent  et fragilisent. Si chaque personne se responsabilisait on éviterait cela, un souhait bien pieux.  Mais il faut avoir confiance en l'avenir,  notre légèreté reviendra. En attendant, je respire de l'huile essentielle de mandarine rouge si réconfortante, et j'allume les bougies. en attendant les jours bien meilleurs.

La nature est belle en cette saison et comme d'habitude elle nous sauve.

Portez-vous bien.

P1060695

P1060698

P1060700

P1060704

P1060725

P1060722

P1060723

Posté par ours_raleur à 11:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 juillet 2020

C'était il y a 5 mois, et un été bizarre succède à un printemps étrange. Je me souviens du  premier sauvetage d'une abeille transie par le froid de mars et qui gavée de miel, va s'envoler après plusieurs heures passée  à l'intérieur, des premières tomates gentiment offertes par un  gentil couple,  des premières chaleurs d'avril et de mai et des champs qui se couvrent de vert avec ici et là le rouge des coquelicots. Bon, des champs comme cela ne sont pas nombreux.. Les abeilles qui essaiment et la végétation qui pousse pousse pousse et ne laisse aucun répit.  Je me rappelle la fatigue de juin, toujours au solstice  d'été et qui se manifeste aussi au solstice d'hiver. Le corps a réclamé  une pause. Il y a eu cette Bretagne traversée (merci Nelly), ce mini voyage qui nous fait l'éffet de grandes vacances après cette période d'immobilité.

Printemps-été, période de grande activité. Le potager  comme d'habitude au début maîtrisé, m'a échappé, je ne serais jamais une jardinière académique car je déteste couper, effeuiller bref tout cela se transforme vite en jungle dopée au purin d'ortie. J'ai beau lire sur le sujet, je fais tous le temps des erreurs. Ramasser des courgettes demande chez moi une grande souplesse. 

Les brebis ont été tondues et j'ai décidé de garder la laine cette année, qui après moult lavages, rinçages, séchages sera cardée cet hiver (je crois que l'on va s'amuser...). Je comprends un peu pourquoi c'est passé de mode car c'est assez long  mais j'ai l'impression de perpétuer ce que faisait ma grand-mère et mes arrières grands-parents  et  de boucler la boucle. Je me rends compte que sans le savoir  je perpétue les gestes de plusieurs générations. C'est assez réjouissant en fait !

Le temps avance et  tels des lutins débordés, ont accélère le mouvement. Mr scie, cloute visse, colle, jure.. Les travaux de la maison avancent..un sacerdoce qui nous aura pris 4 ans (et on n'y est pas encore), quelle aventure !..On se réjouit, on désespère mais pas en même temps ..du coup on continue d'avancer..

Heureusement il y a le tissage aux allures de loch, et la couture de filtres à thé et à café réutilisables ..Les pastèques  mangées à l'apéro et les tartes de fanes de betteraves rouges ... On ne lâche rien !

Bel été !

 

P1060667

 

P1060665

P1060662

P1060641

P1060649

P1060658

P1060676

P1060671

Posté par ours_raleur à 16:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]

14 avril 2020

PENDANT

 

Ai enfin, cause vacances scolaires,  récupéré ma souris ! Et oui je fais partie des gens ayant le syndrome gros doigts, syndrome qui rend toute manip sur ordinateur compliquée sans ce fameux outil !

Bon je crois que "c'est reparti", que dire : bien loin d'être mal lotie ayant un tout petit jardin et devant me déplacer tous les jours (la saison apicole a démarré depuis 1 mois) je suis moins confinée que beaucoup gens.  Néanmoins, rien n'est normal. Le stress d'oublier quelque chose, de se blesser, de devoir agir en urgence et vite  change complètement la donne; et  les abeilles  comme bon nombre d'animaux et d'insectes  n' ont rien à faire de ce virus. Elles ont suffisamment à faire avec leurs propres ennemis. Je ne peux m'empécher de penser que nous creusons chaque jour notre propre tombe et que les problèmes sont déjà là et nous ne les voyons pas. On s'émeut d'un trait de côte qui disparaît sous la houle ou d'un exploitation de sable et on laisse la chimie nous nourrir jour après jour. Car de ce côté là, rien de nouveau sous le soleil, les rampes sont de sortie. Je m'étonne qu'avec tous les engins dont on dispose à notre époque  pour labourer, sarcler, herser on ait encore besoin de pulvériser systématiquement. Voilà, coup de gueule car j'ai bien peur que l'écologie en sortie de crise ne soit pas la gagnante et c'est bien le problème ! Et qu'on ne se trompe pas, le métier de la terre est un univers que je respecte  au plus haut point en  conventionnel ou bio et je comprend bien que l'on se dirige de façon naturelle vers ce qui est efficace et facile mais puisqu'aujour'dhui on sait que ça détruit le sol et empoisonne le vivant pourquoi continue t on ? Est ce nécessaire ? Je pense qu'il faut de la pédagogie, de l'information pour amorcer la transition et surtout désengager les travailleurs de la terre du rendement car ils ne sont pas toujours récompensés.

La vie à la maison est quand même très rythmée par les repas, la base si on y réfléchit !

J'ai mis à contribution les 3 pachas de la maison mais je sens un léger fléchissement dans l'implication (l'usure sans doute). Je crains que l'on prenne des joues tous un peu, bien que je ne cuisine  pas très gras et j'ai peur qu'à la fin du confinement on ressemble à des hamsters.

Je continue dès que je peux mes tote bags, ça devient obsessionnel, est ce grave ?

Lectures du moment  Le pays des vivants de JP MILOVANOFF, une découverte, une écriture  délicieuse et pétillante et un livre plein de sentiments humains et de personnages truculents qui font du bien  et le journal de H.D. THOREAU bon ! un  journal d'un naturaliste, on dirait "décroissant" aujourd'hui de la moité du 19è siècle. le bonheur au jour le  jour.

Prenez le temps comme il vient !

P1060638

P1060629

P1060632

P1060636

 

P1060637

 

 

Posté par ours_raleur à 11:50 - Commentaires [5] - Permalien [#]


09 mars 2020

mars

 

On dirait que ce serait le printemps, et on dirait qu'il ne pleuvrait pas !

L'herbe est vert  Irlande, les bouquets de jonquilles dressent leurs têtes et le saule commence juste à sortir feuilles et chatons et pourtant on n'y est pas encore. 

Le temps n'est pas encore au trépignement et au mouvement. Les abeilles ne savent pas sur quelles pattes danser !

Patience !

Je continue mes petits tissages et mes broderies, je m'entraine. 

Cela fait des années que j'essaie de trouver le bonne lessive, celle qui lave sans polluer sans  délaver et sans demander trop de temps à sa fabrication .. J'ai essayé tellement de lessives notamment les FAITES MAISON.  Dernièrement, j'en ai testé 3 différentes, 1 version bicarbonate-savon de Marseille-cristaux de soude, 1 autre à base de cendre et 1 dernière à base de lierre. Toutes ces  recettes de lessives sont disponibles sur  le net. Bon, la plus facile est sans conteste la lessive de savon de Marseille, la plus ludique et un tantinet "sorcière" celle de lierre, elle est aussi facile mais oblige la cueillette de lierre et la 3ème, celle à base de cendre, la moins facile, qui demande du temps et  la plus salissante à faire.  Mais plus qu'un jeu, c'est l'envie de me dire que je peux faire quelque chose avec pas grand chose et prendre un peu plus de liberté face à la consommation. 

Alors on contine !

P1060622

P1060607

P1060610

P1060612

 

Tartinade de carottes au cumin piquée chez cocotte et biscotte, blog que je suis  et que j'adore.

P1060621

Posté par ours_raleur à 19:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 février 2020

FEVRIER

Février ,"Anagantios" chez les celtes, mois à rester chez soi...pas faux !

Les sols sont gorgés d'eau. Je croise parfois une cavalière et sa monture  ou un joggeur (spécial boue) mais peu de marcheurs et alors que percent les crocus et les perce-neige, la végétation sommeille encore. Pourquoi ne pas prendre un vrai bol d'air sur le sentier des douaniers  de la rade de Brest ou lever le nez et voir ce magnifique arc-en-ciel  qui  illumine une journée pleine de problèmes ?! Merci Nature.

Et alors que l'on vient juste de faire sauter les crêpes  avec le petit sou coincé dans la paume de la main (on a tous réussi à les retourner, je prévois donc la richesse !!),  cette année, je continue ma réflexion sur le mieux être avec moins et  accentue la démarche de  moins consommer et de faire le maximum de choses par nous-mêmes. La consommation de viande chez nous n'a cessé de diminuer et ce depuis presque 10 ans au profit du végétal. Dernièrement, j'ai testé la fabrication du seitan maison. Évidemment,  il ne faut pas être allergique au gluten mais sinon c'est extra.

2020 s'annonce aussi très "mailles-fils et béton.. oui travaux un jour, travaux toujours " oui oui ! Je crois que petit à petit je rejoins le club des "tritureuses" d'aiguilles. Qui l'eut cru ?!  Mais quel plaisir de tisser, broder, coudre. On parle d'art thérapie au sens large  mais c'est si vrai !

Bises à vous et beau mois de février  et belles réalisations  et levez le nez !

 

IMG_20191208_145923

IMG_20191208_150441

P1060596

 

P1060601

 

P1060603

 

Petit tissage ethnique, 1er d'un longuuuuue série, ça c'est sur !

P1060602

 

Sac à pain et son petit.. non son gros "choucas", un vrai fléau par ici !

Posté par ours_raleur à 14:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 janvier 2020

janvier

 

Belle année à tous et à toutes. N'oubliez pas de profiiter de chaque instant ! N'oubliez pas  de faire le tri entre le pas grave et le grave.

Petite marche d'hiver, quand le froid pique un peu, quand le soleil est bas, que nos pas nous mènent jusqu'à un bout terre s'avançant dans un bout de mer. Une vie comme je rêverais de vivre loin de tout avec comme seul voisin, un bateau abandonné. Oui, bon c'est spécial mais au fond pourquoi pas  cela ouvre l'imaginaire.

Belle semaine

P1060588

P1060580

 

P1060586

P1060587

 

P1060581

Posté par ours_raleur à 14:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 décembre 2019

novembre et decembre

 

Il y eu beaucoup de vent, de pluie griffant le visage. Quelques nuits sans sommeil à écouter la toiture craquer..Une espèce de vacuité après  10 mois d'intense activité, une période de désoeuvrement, la même tous les ans  qui vous surprend et vous  déstabilise. Novembre puis décembre, le sapin dressé, les pommes d'ambre  placées sur les tables, l'attente  de ce fameux jour le plus court et ensuite le bonheur de se retrouver à 5. Les blagues échangées entre frères et soeurs d'âges très différents. Le sentiment que c'est toujours comme avant et la certitude que déjà chacun trace son sillon.  Les biscuits  de Noël  fabriqués à 4 mains .. Le soleil levant rougeoyant dans les branches des bouleaux. La satisfaction de réaliser et broder un totte bag pour sa nièce et de confectionner une petite bouillotte en noyaux de cerise.

Les champs sont gorgés d'eau , se promener sans botte relève du défi..la nature rentre dans sa phase de dormance..Ichen renifle chaque trace laissée par un chevreuil ou un renard ou même un sanglier. Au potager, je cueille les derniers choux de bruxelles et arrache  les poireaux. Cela m'apporte toujours autant de contentement de me nourrir de ce que j'ai planté ou semé. Je regarde souvent cette terre en me projetant au printemps et me dis que "ce ne sera pas de la tarte"!

Profitons encore de cette année.

P1060544

P1060548

P1060556

P1060570

P1060571

P1060578

P1060575

P1060576

Posté par ours_raleur à 17:23 - Commentaires [7] - Permalien [#]

25 novembre 2019

Une amie

Un petit mot pour soutenir une amie,  créatrice d'une marque de shampooings  aux actifs naturels et dont la société est située en Bretagne sud. 

Laurence a crée sa société en 2011, avec l'envie de produits les plus proches de la Nature, les plus respectueux du vivant et les  plus éloignés de la chimie traditionnelle. Sa gamme de shampooings et de produits capillaires ne comporte pas de produits de synthèse allergisants et agressifs pour le cheveux et le cuir chevelu mais des actifs pures, simples et respectueux et pour vous dire ces produits sont extrêmement efficaces. Le retour clientèle est plus qu'excellent et ce depuis le premier jour. Mais  il y a un mais , Laurence contrairement a une grosse structure  est seule et sans grands moyens, ce qui pose au quotidien des problèmes de finance. Alors,  si cela  vous intéresse et vous motive, elle vient de lancer un financement participatif,  je vous joins le lien 

https://www.ulule.com/pour-une-cosmetique-reflechie-naturell…

 

Belle journée solidaire.

Posté par ours_raleur à 10:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 novembre 2019

novembre

Novembre et ses frimas, novembre et ses pluies sauf qu'ici cela fait 2 mois qu'il pleut et ce sans discontinuer. Autant dire que la réserve soleil du breton du nord est déjà très, très entamée... Alors que faire quand la lumière est trop faible pour des photos en extérieur et que le timing entre chaque goutte est trop court ? Hé bien soit on fait comme l'ICHENUS hibernitus et on se vautre dans les coussins (soit heureux mon chien pour tous ceux qui ne le sont pas) soit on mange .. J'opte de façon presque naturelle vers la deuxième solution.

Les champignons ont tôt pointé leur nez, coulemelles, coprins et bolets rudes. Je ne suis pas une adepte des grandes cueillettes mais ramasser  un, deux ou trois champignons, les manger crus avec de huile d'olive et du sel c'est juste le top.

Vivre à la campagne a de nombreux avantages, profiter des bienfaits de la nature, cultiver son jardin, peu importe la taille pourvu qu'il vous comble, l'ancrage au vrai afin de ne pas se perdre dans ce qui n'est pas nécessaire. Autant de points qui moi me conviennent et ce en toutes saisons.

Le potager est dans un triste état, j'ai eu le temps de ramasser et de ranger les courges  avant qu'elles ne finissent par pourrir sur pied. Hormis les veloutés, mon petit plaisir est la butternut coupée en 2 au four avec fromage, sel et poivre en fin de cuisson. Un délice. Il faut compter 30 à 40 minutes voire plus selon la taille de la courge. 

Il y a plus de 10 ans que je fais mon pain mais ces derniers mois toutes mes tentatives pour faire mon propre levain se soldaient par un échec. Alors cette fois j'y ai mis tout mon coeur et ma concentration et ..il est né le divin levain ..Depuis je le nourris tel un bébé qui a faim et j'ai retrouvé le goût du pétrissage à la main. Bon évidemment, il faut du temps environ 5 heures+ mais c'est pas comparable. 

Et puis, une envie enfin assouvie : la broderie ..Grâce encore aux fameux tutos, une feuille de chêne.. Je suis contente car je ne suis pas très patiente mais la broderie oblige ! Prendre son temps.. Un luxe. Welcome Novembre.

 

P1060521

P1060505

 

P1060501

 

P1060523

P1060504

 

Un scarabé si beau (une cétoine doré je crois), tel un bijou !

P1060516

P1060518

P1060520

 

Posté par ours_raleur à 17:44 - Commentaires [12] - Permalien [#]

01 octobre 2019

PISTACHE

 

12 ans 1/2 de moments et de vie partagés. La  petite boule de poils blancs arrivée un jour s'était transformée en beau félin sauvage. Tu n'étais pas très câline même si avec le temps tu t'étais assouplie.

Désormais,  je ne passerais plus te faire une caresse le matin au réveil, nous ne t'entendrons plus miauler et gratter à la porte en quête de la chaleur tiède de nos lits, je ne pesterais plus sur ta facilité à répandre ta litière. Je ne ....

J'ai nettoyé tes gamelles que tu ne touchais plus depuis 1 mois, j'ai nettoyé tes paniers froids.

Il ne restait plus rien de toi tant la maladie t'avait affaiblie. L'aventure s'est arrêtée hier pour toi.

Comment une si petite chose peut prendre une si grande place dans un coeur.

Tu nous manques tant.

77922779_o

Posté par ours_raleur à 10:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]

30 août 2019

2 mois

 

Oh que le temps passe vite. L'été a commencé avec ses blés verts, un coup de vent et de la pluie pour continuer tout schuss vers  une période de chaleur et de sécheresse, bien moindre qu'ailleurs mais très significative pour la région.  Les blés et l'avoine ont doré, puis blanchi. Le soleil nous a surpris, nous laissant parfois sans force. Les abeilles ont butiné mais moins que les années passées, elles ont aussi beaucoup pris la poudre d'escampette. Les libellules m'accompagnent souvent dans les champs et la rencontre d'un chevreuil, alors que je travaillais dans le potager,  a été un vrai beau moment. La nature et encore la nature  est au coeur de nos vies et au coeur  de nos préoccupations.

Cette année, au détour des mes promenades "mon chien et moi" j'ai trouvé ce que je cherche depuis longtemps, du millepertuis  que j'ai séché et dont j'ai fait une teinture mère..

Et puis il y a eu des bee wraps  (bon j'ai la cire et c'est plus facile) pour couvrir pots de yaourts et envelopper les sandwichs, une vraie découverte, un petit pas de plus vers le non plastique.

L'été  a été aussi sucré, cupcakes, tarte au cassis ultra bonne:  pâte brisée, poudre de noisette et sucre, on couvre de cassis , à nouveau du sucre et au four, des flapjacks (biscuits beurrés et sucrés à base de flocons d'avoine et d'influence écossaise).

Il y a eu un peu  la mer, mais beaucoup le potager et nos principaux amis ont été le marteau,  le tournevis et la perceuse..nos travaux de rénovation avancent  mais il reste tant à faire...angoisse..

Cet été a été aussi marqué par la rencontre fortuite de Laurence de L de coté ouest,  ravie ravie ravie ..à très bientôt Laurence.

Alors andiamo ..

 

P1060442

P1060446

P1060449

P1060453

P1060457

 

P1060473

P1060459

P1060464

P1060468

 

P1060493

P1060496

 

Les chevaux de l'étang du moulin neuf en Plounérin-Zone naturelle-

P1060469

P1060490

Posté par ours_raleur à 10:22 - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 juin 2019

Du temps

 

Les jours passent sans que l'on s'en aperçoive..Une petite coupure due au temps qui file, à un panier des choses à faire qui déborde et à une panne d'ordinateur. On se remet un peu en cause, je gère le pressé, le plus urgent même si le passage sur les blogs tant aimés reste un vrai bonheur surtout le soir quand la journée est finie.

Depuis 3 ans nous rénovons, (enfin finissons) une petite maison dans une grande prairie avec dans l'optique d'y vivre à court terme.  Cela nous prend des jours dans la semaine pour moi, les week-ends et les vacances pour nous deux. Le besoin de grand ciel bleu, de potager et d'espace a un prix celui de notre dévouement total et implication physique. Ce n'est pas le premier projet que nous menons mais celui-ci est le plus lourd et nous sommes   ben ..plus vieux... bref hâte  hâte  que l'on arrive au bout..

La nature explose, sur les ruchers l'herbe pousse et les abeilles essaiment énormément cette année. Il faut récupérer ces essaims fous et les remettre dans une nouvelle ruche. L'autre jour j'ai remis 6 fois le même essaim dans son nouveau  logis et 6 fois il en est sorti et ce 3 heures durant..

Le sureau est en fleurs, les ombelles sont complètement ouvertes. Cette année champagne de sureau encore et encore parce que le petit dernier qui me dépasse désormais en raffole.

L'année scolaire se termine mais où sont passés les derniers mois? Alors que la grande s'est installée, le deuxième finit sa 1ere année d'étude comme on finit un trail..Que la force soit avec vous..

Le potager est au tout début, après un mois de février hors norme, tout a été un peu bousculé froid, vent pas beaucoup d'eau bref c'est un peu l'anarchie. Ma  passion pour les courges a encore sévi et alors qu'elles commencent à sortir je me rends compte que j'ai peut être forcé sur le nombre ..Mais c'est pour cela que nous faisons tous ces efforts, pour en récolter  les fruits.. Rien de tel qu'une courge qui rougit ou qu'une salade qui s'étoffe de verdure..

Le petit plus du moment, aller chercher le lait cru à la ferme voisine, un contact direct avec l'agriculteur, un vrai produit et plus de déchets de boites de lait (j'ai toujours bu du lait et ce malgré que l'on dise que c'est mauvais pour les adultes).

On avance.

 

 

 

P1060435

P1060416

P1060417

P1060422

P1060432

Posté par ours_raleur à 10:59 - Commentaires [10] - Permalien [#]

26 février 2019

Marcher le long du sentier côtier un jour de pluie  juste pour prendre l'air et profiter  dès le lendemain d'un soleil très très printanier. On a de la chance de vivre ici ..

La nature s'éveille un peu, les abeilles rentrent du pollen  malgré le peu de fleurs alentour. Pour le moment, c'est un peu tôt pour les visites, je les laisse tranquilles  mais d'ici 2 à 3 semaines  la saison pourrait commencer. Les premiers bourdons butinent  la bruyère d'hiver.

Malgré tout il faut être patient car les virus sont en embuscade et ici on se passe un satané virus (qui commence par gas et finit par tro)  avec allégresse, alors méfiance.

Le potager doit être réveillé et je pense déjà aux semis et aux plantations. Cette année je veux y mettre des fleurs.

Ne pas aller trop vite et sortir de l'hiver doucement,  se faire du bien  on en parle partout mais est ce que l'on passe à l'acte ?! Ne pas hésiter à se freiner.. C'est assez nouveau pour moi de savoir ralentir et  remettre à plus tard.. Se dire que là, je fais une pause et je vais prendre l'air.. mais  le bénéfice se sent....

Le printemps peut arriver.

 

P1060402

P1060391

P1060394

P1060398

 

Posté par ours_raleur à 12:11 - Commentaires [7] - Permalien [#]

29 janvier 2019

 

Ecrire quand ça souffle fort ! 

Penser à ses brebis qui doivent se prendre quelques rafales bien senties ...et les abeilles : interdiction de sortir...

Début d'année un peu chaotique car il y a de nombreuses personnes que j'aime qui sont dans la tourmente et c'est peu dire. Toutes les histoires sont différentes mais les épreuves sont dures..Les décisions pas faciles, la vie  à l'état pur..

Ma chute a été douloureuse et les suites pénibles mais depuis je pense différemment : je ralentis, je communique.. Je me rends  compte des habitudes, des silences  de tout ce qui nous enveloppe au fil du temps et forme une couche épaisse parfois imperméable.. Ce qui nous protège mais qui aussi nous empêche de voir l'instant..alors..qu'en un instant tout change..2019 sera le retour à l'émotion et au temps.

P1060367

20190127_121101

P1060364

P1060365

P1060366

Posté par ours_raleur à 19:29 - Commentaires [8] - Permalien [#]

07 janvier 2019

 

Quasiment 2 mois sans message !! La grisaille, le manque de lumière, l'ambiance générale très peu cotillons et carnaval m'ont  simplement donné  envie ...d'hiberner même si  parfois en ce moment, même si nous sommes au coeurrrrrr de l'hiver ..j'ai l'impression que le printemps arrive, oui c'est du n'importe quoi..

Je crois que je n'ai pas eu souvent des fins d'années aussi tranquilles. La consommation liée aux fêtes me faisant horreur, je ne passe pas beaucoup de temps dans les magasins mais plutôt au fourneau car la joie passe par là aussi.

La grisaille et le froid se sont installés et si les jours de grand ciel bleu sont des bonheurs, j'adore également me promener avec le chien dans les champs quand la luminosité est la plus faible. On y croise parfois  des moutons ...très curieux.

Je garderais le souvenir des bougies allumées, du thé et des biscuits, des livres lus et parfois du silence mais aussi des verres que l'on fait tinter, du temps passé à tricoter dans le fauteuil (quand notre chien  nous permet de l'utiliser..). Il y a eu aussi ces jours pluvieux consacrés aux cadres et à la fonte de la cire..ces arbres plantés, des petits moments de nature formidables.

Et il y a eu l'annonce de la maladie d'un amie chère, qui est presque tout en réalité  une amie, une mère, une soeur ...Le "c'est pas juste"  qu'on lance. 2019 sera pour elle l'année de la bataille et on sera là.

P1060338

P1060319

P1060346

P1060350

P1060351

P1060358

Posté par ours_raleur à 16:42 - Commentaires [11] - Permalien [#]

13 novembre 2018

QUE L'AUTOMNE SOIT

 

 

C'est désormais  un rituel,  allumer les bougies. Ça rythme les soirées. Cette saison nous apporte le goût des légumes mijotés et des fruits oubliés. Les nèfles me ramènent à mon enfance. Je les ai placées au froid pour accélérer le mûrissement, on va voir. Je marche tous  les jours, ça fait partie de ma thérapie jambe et ça fait du bien à la tête. La nature est belle, dorée et scintillante. J'ai du mal à me rendre compte que Noël n'est plus très loin. Cette année on me réclame le Christmas pudding mais passer 6h près du fourneau me fait soupirer et soupirer encore (je suis la reine du soupir). Donc je vais ruser et tester le Christmas cake son cousin cuit au four ..vais tester avant pour voir. Le potager est dans sa phase "ne ressemble plus à rien", j'avais semé de la phacélie mais trop tard et elle a, à peine, levé alors qu'ailleurs je vois de belles parcelles couvertes. Ce couvre sol est écologique et très beau, aussi le voir de plus en plus utilisé est une vraie bonne chose.. 

 

P1060270

P1060292

P1060293

 

P1060285

P1060290

 

P1060263

Posté par ours_raleur à 18:30 - Commentaires [17] - Permalien [#]

25 octobre 2018

citrouilles

 

Voilà le temps passe et sous peu dans quelques jours on va changer d'heure..La nuit va pouvoir pointer son nez plus tôt mais Oh jubilation on va dormir plus longtemps et c'est pas si mal. Les vacances sont arrivées et la maison se remplit..Les arbres commencent à roussir, ça y est..Les courges ont toutes été cueillies et le premier coup de vent de l'automne a mis la serre en charpie..Bon, ben ça c'est fait.. Nous ramassons des seaux de noix  avec la bénédiction des voisins que ces doux fruits n'intéressent pas ..Les frelons asiatiques sont très actifs et tant que la température n'aura pas chuté , ils mèneront la vie dure aux abeilles..Nous bataillons, je missionne mes chevaliers pour aller chasser le frelon..J'espère que d'ici deux mois je pourrais marcher avec entrain ..pour lors c'est un peu flou.

Pour le moment on a toujours cette douceur dans l'air mais j'ai comme l'impression que les choses vont changer sous peu. Je n'aime pas les tempêtes venteuses d'hiver qui me gardent éveillée toute la nuit mais j'aime la lumière des bougies qui vacillent, les couvertures que l'on attrape le soir et le thé fumant...

Photo de tout à coté de chez moi prise par Laurent ! C'est beau, c'est calme..

 

P1060259

15 Plou

P1060251

 

P1060253

P1060257

Posté par ours_raleur à 19:30 - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 octobre 2018

automne

Tous les ans, elle revient cette magnifique saison, même si cette année on a du mal à la repérer tellement le soleil est présent. Les feuilles des arbres sont toujours vertes mais tombent prématurément. Les brebis font leur toison d'hiver et l'herbe de leur pâture est sèche. Heureusement  elles raffolent des granulés. Nous avons allumé le poêle 2 fois déjà le soir autant pour la flambée que pour la chaleur. J'aime cette période où Il faut refaire le stock de bougies en prévision des soirées à venir. Je suis toujours limitée dans mes mouvements et déplacements et à mon grand désespoir je crois que cette situation va durer plus longtemps que prévu !!! J'avance dans le nettoyage du matériel de fin de saison de nos amies les  abeilles,  mais à mon rythme, celui de la limace ankylosée...

Je continue à m'occuper les mains, cookies au sucre de coco, pain à la courge (mie jaune et moelleuse), kéfir  et savons à la lavande (la découpe est toujours ..rustique ..mais on s'y fait).. A suivre ..

P1060243

P1060244

P1060246

P1060247

Posté par ours_raleur à 10:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]


Newsletter